Les acteurs de la justice : les légistes

Nous avons le plaisir de vous convier à la conférence Les acteurs de la justice : les légistes. Elle sera animée par Me Éliane Boucher et s’inscrit dans le cadre du cycle de conférences « Les soirées de la justice : Les acteurs de justice face aux changements et à l’innovation ».

Conférencière

Éliane Boucher est avocate, conseillère législative au sein de la Section de la règlementation – Santé Canada du ministère de la Justice du Canada, et doctorante en droit à l’Université d’Ottawa. Elle détient une maîtrise en droit de la même université, dans le cadre de laquelle elle a effectué des recherches sur le rôle de la structure de la phrase dans l’accessibilité des textes législatifs en français. Elle détient également un baccalauréat en droit de l’Université de Montréal, ainsi qu’un baccalauréat en sciences du langage de l’Université Laval. Ses recherches au doctorat portent sur les principes de la rédaction en langage clair appliqués aux textes législatifs québécois. Ses propos sont le fruit de ses réflexions personnelles et ne représentent pas l’opinion du ministère de la Justice du Canada ou du gouvernement du Canada.

Abstract

Les légistes, rédacteur·trices législatif·ves et conseiller·ères législatif·ves sont des professionnel·les du droit, mais aussi des spécialistes du langage législatif et juridique, qui rédigent des textes et des instruments normatifs dans différents domaines (santé, transport, environnement, etc.). La conférence portera sur le rôle de ces professionnel·les au sein des différents appareils gouvernementaux, ainsi que sur les différents processus de rédaction. Elle traitera également de la mise en œuvre de la notion de justice sur le plan de la rédaction normative, notamment à travers les questions d’accessibilité et de lisibilité des textes normatifs. Les légistes sont des acteur·trices souvent oublié·es, mais pourtant essentiel·les à la mise en œuvre du droit. Leur travail spécialisé permet de matérialiser l’intention du législateur et de la communiquer par le texte. Finalement, la conférencière présentera également brièvement ses propres recherches sur l’interaction entre le langage législatif, le langage clair et l’accès à la justice.

Une attestation de participation, représentant 1 heure et 30 minutes de formation continue, sera transmise par courriel aux avocat.e.s et aux notaires ayant complété le formulaire de présence. Un délai de 10 jours est requis pour la réception de l’attestation. Pour participer à la conférence et recevoir cette attestation, il faudrait s’inscrire en cliquant ci-dessous.

Ce contenu a été mis à jour le 12 janvier 2022 à 2 h 09 min.